Seule (Sif x Thor)

Loki cut's Sif hair

Fandom : Mythologie Nordique.

Personnages : Sif, Thor et Loki (mentionnés).

Rating : K+

Genres : romance, angst, méditation.

Disclaimer : Comme d’hab… Les personnages ne m’appartiennent pas, ils sont passés dans le domaine public depuis quelques siècles déjà, désolée Snorri. Seule cette version de l’histoire m’appartient.

Résumé : Après que Loki ait coupé les cheveux de Sif pendant son sommeil et alors que Thor est parti avec ce dernier (sous la menace de ce dernier), chez les maîtres nains forgerons pour restaurer sa chevelure blonde ; Sif, dans le secret de sa chambre a le temps de repenser à ce terrible événement.

Crédit photo : bavi power.

***

Cette nuit là, Sif1 se coucha seule, hors de portée des regards inquisiteurs des autres Dieux et Déesses, mais surtout à l’abri du regard bienveillant et empli de sollicitude de son mari. Thor était parti avec Loki chez les maîtres nains forgerons2 pour être sûr qu’il remplirait sa part du marché, s’emploierait à restaurer la chevelure blonde comme les blés qui faisait sa gloire et ainsi sauver son honneur meurtri.

Son honneur… ! Dans la pénombre, Sif eut un rictus amer. Quelque part, elle aurait préféré ses soupçons ou quelques piques lancées au hasard pour provoquer la réaction voulue chez l’autre : l’honnêteté. Elle aurait préféré le voir entrer dans une rage folle, ayant appris la vérité contre Loki certainement, mais surtout contre elle-même. Mais, pas cette fidélité, cette confiance et cette constance inébranlables qui faisait qu’il ne le croirait probablement jamais s’il lui disait la vérité et qu’il blâmait, à l’heure actuelle, uniquement Loki pour cette « blague » de mauvais goût qui aurait dû lui mettre la puce à l’oreille. Mais non.

Et tout cela ne faisait que nourrir sa propre honte. Elle aurait du avoir le courage d’avouer. Car oui, elle avait fauté et succombé aux charmes de Loki, aussi enjôleur que fourbe le temps d’une nuit et qui avait tenu à laisser une marque indélébile, visible aux yeux de tous, de sa propre trahison. Ce n’était, cependant, pas seulement par lâcheté, qu’elle n’avait rien dit : elle n’aurait pas supporté de voir Thor souffrir ou s’il avait réussi à lui pardonner cette transgression, le spectre du doute envahir son regard de temps à autre. Ou du moins, c’est peut-être ce dont elle essayait de se convaincre au fond ? Peu importait le mal était fait !

Mais quelle belle ironie du sort que ce soit à elle (et à Freyja) que s’adressaient les hommes et femmes de Midgard, pour les mariages et désormais pour les moissons. Les habitants de Midgard, compatissants, avait juré de faucher désormais le blé à cet instant précis de l’année dans leur prière, comme pour pleurer avec elle !

En maître de l’ironie, elle était sûre que, ou qu’il soit Loki, l’appréciait pleinement. Qui sait, même, s’il n’avait pas répandu la nouvelle lui-même par delà les neufs mondes ? Qui sait s’il ne serait pas celui qui transformerait cela en célébration à fêter en son honneur sur Midgard plus tard pour ajouter un peu de piquant à cette « blague » grotesque afin qu’elle ne tombe pas dans l’oubli3 ?

***

 

[1] Déesse associé à la terre et épouse de Thor.. Son nom est issu du vieil islandais apparenté à Sifar signifiant « affinité, apparenté par le mariage ».

 

[2] Les maitres nains forgerons sont ici les fils d’Ivaldi qui sont capables de créer des objets magiques dont une chevelure d’or qui repousse naturellement, comme de vrais cheveux pour Sif. Thor et Loki ne reviennent pas qu’avec la chevelure de Sif, mais d’autres objets magiques pour d’autres Dieux. Mais ça c’est une autre histoire.

 

[3] Lamnas, Fête des moissons, Célébration du pain, 1er août. Elle est avant tout une fête Celtique appelé Lugnasad.
Elle célèbre les premières moissons et la récolte des graines mises en terre. Cette fête peut être souvent associée aux cheveux de Sif, épouse de Thor, que Loki coupa.
Une autre fête des moissons, appelée
Freyfaxi (Islande et pays scandinaves, ancienne célébration païenne nordique, où se déroulaient des blót, des courses de chevaux, des jeux martiaux, et d’autres festivités, souvent dédiées au dieu Freyr). Pour ma part, je me suis inspiré des deux fêtes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s